Nouvelles

Infections hospitalières: une clinique sur quatre ignore les règles d'hygiène importantes


Plus d'un hôpital sur quatre ne respecte pas les règles d'hygiène
Non seulement depuis la propagation de germes hautement résistants dans la clinique de Stuttgart se pose la question de savoir comment mieux prévenir les infections cliniques graves. Il serait ici essentiel de respecter les exigences d'hygiène. Mais cela ne se produit pas assez dans environ un hôpital sur quatre.

Les règles d'hygiène ne sont pas respectées
Selon le ministère fédéral de la Santé, jusqu'à 15 000 personnes meurent chaque année d'infections hospitalières en Allemagne. D'autres experts estiment que jusqu'à 30 000 personnes meurent. "Le traitement et les soins hospitaliers et ambulatoires sont associés à un risque d'infection", a écrit l'Institut Robert Koch (RKI) sur son site Web. Si davantage d'hôpitaux se conformaient aux règles d'hygiène, le risque pourrait probablement être considérablement réduit. Mais environ une clinique allemande sur quatre ne respecte pas ces directives.

Une meilleure protection contre les infections est nécessaire
Les experts de la santé soulignent depuis des années qu'une meilleure protection contre les infections est nécessaire dans les hôpitaux allemands.

En particulier pour les personnes âgées ou celles dont le système immunitaire est affaibli, les infections à germes peuvent rapidement devenir dangereuses et, par exemple, provoquer une inflammation, de la diarrhée, des nausées et des vomissements ou une intoxication sanguine.

Bottom line Brême
Selon un rapport récent, plus d'un hôpital sur quatre (26%) ne respecte pas les règles d'hygiène du RKI et emploie trop peu de personnel d'hygiène. C'est le résultat d'une recherche conjointe du magazine ARD "Plusminus" et du centre de recherche "Correctiv".

Selon les informations, Brême est en bas, où les exigences ne sont pas satisfaites dans 43% de toutes les cliniques. La Thuringe est à l'avant-dernière place avec 42%, suivie de Berlin avec 37%. C'est donc Hambourg qui est le plus performant. Seulement dix pour cent des cliniques ne satisfont pas aux exigences d'hygiène.

Quels hôpitaux répondent aux normes d'hygiène
Selon un rapport du Westdeutscher Rundfunk (WDR), "Correctiv" et "Plusminus" ont créé pour la première fois une base de données librement accessible, dans laquelle vous pouvez vérifier sur la page d'accueil "plusminus.de" quels hôpitaux répondent aux normes d'hygiène et lesquels ne le sont pas.

Le vice-chef du Landesverband Nord der Krankenkasse BKK, Dirk Janssen, estime que les résultats sont alarmants. Selon lui, ils ont montré de «graves lacunes» dans de nombreuses cliniques en matière d'hygiène. Si rien ne change, «cela coûtera des milliers de vies chaque année», dit Janssen.

Plan de lutte contre les germes multi-résistants
Comme indiqué dans la communication, le ministère fédéral de la Santé confie la responsabilité aux États fédéraux et aux cliniques individuelles. Selon les informations, la loi sur la protection contre les infections entre 2011 et fin 2016 devrait créer des réglementations contraignantes pour un personnel d'hygiène suffisant.

Début 2015, le ministre de la Santé Herrmann Gröhe (CDU) a également présenté un plan en dix points pour lutter contre les germes multi-résistants dans les cliniques dans le but de recruter davantage de personnel d'hygiène d'ici fin 2016.

Selon le ministère, l'atteinte de l'objectif «a été prolongée jusqu'à fin 2019 à la demande des Etats fédéraux».

Le vice-président de la Société allemande d'hygiène hospitalière (DGKH), Walter Popp, a critiqué: "Les hôpitaux n'ont pas pris l'initiative."

La DGKH organise un symposium le 21 mars à Bochum sous le slogan «L'hygiène hospitalière actuelle pour les défenseurs des patients». "Les présentations ne sont expressément pas destinées aux spécialistes, mais s'adressent à des profanes et il y aura suffisamment de temps pour les questions et les discussions", indique l'invitation. (un d)

Informations sur l'auteur et la source



Vidéo: Lhygiène hospitalière (Octobre 2021).