Nouvelles

OLG: L'alcool n'est pas «digestible» dans la bière


Le tribunal régional supérieur de Stuttgart interdit la publicité de la brasserie souabe Härle
La bière ne doit pas être annoncée comme «saine». Une telle publicité n'est pas compatible avec les exigences de l'UE et est donc anticoncurrentielle, a jugé jeudi 3 novembre 2016 le Tribunal régional supérieur (OLG) de Stuttgart (Az.: 2 U 37/16). En conséquence, la Cour européenne de justice (CJE) de Luxembourg et le Tribunal administratif fédéral de Leipzig se sont déjà prononcés sur le vin.

La brasserie Härle à Leutkirch dans la région de l'Allgäu en Souabe a annoncé trois types de bière comme «digestibles» en 2015, par exemple «Härle Gold» avec une teneur en alcool de 5,1 pour cent comme «digestible, facile à boire - mais pas difficile». L '«Association pour la concurrence sociale» basée à Berlin a estimé que cela était irrecevable et a été poursuivi.

Le contexte en est le «règlement sur les allégations de santé» de l'UE de 2006. Selon ce règlement, la publicité liée à la santé pour les boissons dont la teneur en alcool est supérieure à 1,2 pour cent d'alcool par volume est interdite.

Dans le différend sur le vin supposément digestible, la CJCE avait déjà souligné que cela s'applique même si l'affirmation est vraie en soi; il suffit que «le simple maintien d'une bonne santé soit suggéré malgré la consommation potentiellement néfaste» (arrêt et annonce JurAgentur du 6 septembre 2012, réf.: C 544/10). Le Tribunal administratif fédéral a alors jugé que le vin ne devait pas être annoncé et commercialisé comme «digestible» (arrêt et rapport JurAgentur du 14 février 2013, réf.: C 23.12).

L'OLG Stuttgart a maintenant transféré cette jurisprudence à la bière. Le mot «digestible» est généralement compris comme «facilement digestible», «bénéfique» ou même comme «sain». Cela signifie en fin de compte la «promesse à long terme» que les aliments annoncés de cette manière ne sont au moins en aucun cas nocifs. Une telle promesse n'est pas compatible avec le droit de l'UE.

Cependant, le règlement de l'UE autorise des exceptions pour les termes qui sont traditionnellement utilisés avec certains aliments. Avec une bière «digeste» qui n'est «pas lointaine», ont expliqué les juges de Stuttgart. Cependant, une telle exception nécessite une approbation formelle. Jusqu'à présent, ce n'est pas le cas. Contre son jugement, l'OLG a approuvé la révision de la Cour fédérale de justice (BGH) à Karlsruhe.

Au moins sur Internet, la brasserie utilise désormais la description «corsé, savoureux - mais pas difficile» pour son «Härle-Gold». mwo / fle

Informations sur l'auteur et la source



Vidéo: Comment arrêter de boire de lalcool Force pure (Septembre 2021).