Nouvelles

Études: Les aliments entiers aident-ils à la dépression?


Pouvez-vous éviter la dépression des aliments entiers?

La dépression a un impact considérable sur la vie des personnes touchées et il est souvent difficile de les traiter. La prévention revêt donc une importance particulière. Selon une étude récente, le risque de développer une dépression peut apparemment être considérablement réduit par des aliments entiers. Une alimentation saine entraîne un risque de maladie significativement plus faible, tandis qu'une mauvaise nutrition, un mode de vie irrégulier et peu d'exercice augmentent le risque de dépression, rapportent les auteurs de l'étude.

Dans leur étude actuelle, les scientifiques de l'Université Swinburne de Melbourne ont pu démontrer que le risque de dépression est directement lié à l'alimentation, au mode de vie et à l'exercice, rapporte le Ranke-Heinemann Institute (Australian-New Zealand University Association). Un régime riche en fibres en particulier est la clé d'un esprit sain, Dr. Joanna Dipnall de l'Université de Swinburne, qui a conçu un indice de risque spécial pour la dépression (RID).

Indice de risque de dépression développé

Selon la chercheuse, elle a développé le RID pour identifier les facteurs de risque de dépression les plus courants et ainsi proposer aux experts de la santé une méthode d'intervention précoce. L'indice de risque de dépression montre clairement qu'une alimentation saine peut être directement associée à un risque plus faible de dépression, tandis qu'une mauvaise alimentation, un mode de vie irrégulier ou peu d'exercice augmentent le risque de maladie.

Amélioration de la prévention

L'objectif le plus important du développement du RID était, selon le Dr. Dipnall une amélioration de la prévention. «Avec son aide, les personnes ayant une prédisposition à la dépression peuvent également être identifiées, ce qui est le facteur décisif pour réduire ce risque», explique le chercheur. Le RID est le premier indice de risque du genre et aide les médecins et les malades à reconnaître les premiers signes de dépression.

Un régime riche en fibres est essentiel

Les recherches des chercheurs australiens basées sur le RID ont également montré que le risque de dépression était le plus étroitement lié à notre alimentation, suivi par les facteurs physiologiques et le mode de vie comme le sommeil et l'exercice. Une alimentation riche en fibres est la clé d'un esprit sain, explique le Dr. Dipnall. Selon l'expert, "un régime composé d'aliments riches en fibres tels que les salades vertes, les légumes et les céréales à grains entiers était systématiquement associé à un risque réduit de dépression".

Un mode de vie malsain augmente le risque

D'un autre côté, "une alimentation malsaine avec des aliments transformés et des produits laitiers à haute teneur en matières grasses a été associée à une probabilité plus élevée de dépression dans les études précédentes"; rapporte le Dr. Le chercheur explique en outre que les facteurs liés au mode de vie tels que les problèmes de sommeil, les collations fréquentes et le comportement d'exercice peuvent également être liés à la santé mentale.

Santé intestinale et dépression

La recherche se concentre de plus en plus sur la nutrition en tant que facteur important de la santé mentale, rapporte le Dr. Il semble que la fibre soit un facteur clé de la santé intestinale, qui fait actuellement l'objet de recherches sur la dépression. Selon l'expert, les conclusions des enquêtes menées avec le RID apportent désormais des preuves supplémentaires que «la nutrition est un facteur clé pour la santé intestinale et pour le risque de dépression». (Fp)

Informations sur l'auteur et la source



Vidéo: COMMENT RECONNAÎTRE UN PERVERS NARCISSIQUE? (Juillet 2021).