Nouvelles

Excès de drogue lors d'un séminaire de naturopathe: l'organisateur devra bientôt saisir le tribunal


Ruée vers la masse lors d'un séminaire de naturopathe: les procédures judiciaires contre les organisateurs commencent
Il y a environ deux ans, une trentaine de personnes à Haendel, en Basse-Saxe, devaient recevoir un traitement médical après une intoxication massive. À cette époque, les participants à un séminaire de naturopathe utilisaient apparemment des drogues illicites. Le procès contre l'organisateur de la conférence débutera sous peu.

Frénésie de masse lors d'un séminaire par des naturopathes
Environ deux ans après une frénésie de masse lors d'un séminaire de naturopathes à Handeloh, en Basse-Saxe, dans le district de Harburg, l'un des organisateurs doit répondre devant le tribunal. Comme l'a annoncé le tribunal de district du Stade, le procès principal contre un homme de 52 ans débute le 2 novembre "pour possession et fourniture de stupéfiants pour consommation immédiate".

27 participants à la conférence ont dû se rendre à l'hôpital
Selon un communiqué du tribunal, l'homme est accusé d'avoir «en tant qu'organisateur d'un séminaire à Handeloh avoir distribué divers stupéfiants aux participants au séminaire afin de réaliser une psycholyse (une forme particulière de prise de conscience) en les prenant».

À l'époque - début septembre 2015 - selon les médias, plus de 150 secouristes étaient en service pour s'occuper des naturopathes et homéopathes qui titubaient dans le centre de conférence.

Les 27 participants au séminaire ont souffert de symptômes tels que des hallucinations, des convulsions, un essoufflement et un rythme cardiaque rapide après avoir pris le médicament de scène «2C-E». L'agent intoxicant, qui fonctionne de manière similaire au LSD, est également connu sous le nom de "Aquarust".

Lorsque les services d'urgence sont arrivés, les patients étaient à peine réactifs. Tous ont dû être transportés dans les hôpitaux environnants et soignés dans les unités de soins intensifs.

"Pas une petite quantité de stupéfiants"
Selon le tribunal, "les stupéfiants accusés ont été amenés au centre de conférence en petite quantité et mis à la disposition des participants du séminaire pour consommation sans avoir eu une autorisation écrite pour les acheter".

Dans le cadre du processus de violation de la loi sur les stupéfiants, trois jours de procès au total ont été prévus jusqu'au 6 décembre.

La procédure pénale contre l’épouse de l’accusé, âgée de 48 ans, a été close pour une amende. (un d)

Informations sur l'auteur et la source



Vidéo: Investiture du nouveau Procureur de la République de Grenoble, Éric Vaillant (Juillet 2021).